Seatosea bc header

De la mer à la mer:

La Colombie-Britannique

La communauté bahá’íe de la Colombie-Britannique est en constante augmentation, et les bahá’ís unissent leurs forces à celles de leurs amis et voisins de tous les âges et de tous les milieux pour contribuer au progrès et au bien-être de leurs communautés.

La première communauté bahá’íe de la Colombie-Britannique a été créée en 1910, lorsque Mariella C. Ladd Oldendorf s’est installée dans la ville ferroviaire de Benson Siding en 1910. Quelques années plus tard, Marion Jack s’est fixée à Vancouver pour y créer une communauté. Peintre issue d’une famille bien connue de Saint John, au Nouveau-Brunswick, elle a fréquenté des écoles d’art à Londres et à Paris et a été reconnue pour ses œuvres dans diverses expositions en Europe et au Canada. Elle a aidé à favoriser la création et le développement de la communauté bahá’íe de Vancouver.

En janvier 1927, les 14 bahá’ís à Vancouver ont élu la première Assemblée spirituelle locale de leur ville, qui s’est réunie pour la première fois le 12 janvier 1927. Il s’agissait de la deuxième assemblée spirituelle locale du Canada. Quatre décennies plus tard, sur l’île de Vancouver, John Thomas, un chef héréditaire, a embrassé la foi bahá’íe et est devenu le premier bahá’í autochtone en Colombie-Britannique.

Entre la fin des années 1960 et le début des années 1980, un grand nombre de personnes se sont jointes à la communauté bahá’íe en Colombie-Britannique, notamment plusieurs jeunes participant à des mouvements liés à la contre-culture, des jeunes des régions de l’intérieur rural et des immigrants chinois établis à Vancouver.

La foi bahá’íe s’est peu à peu implantée dans toute la région, et des milliers de personnes y créent des communautés bahá’íes dynamiques. À ce jour, des assemblées spirituelles locales sont élues annuellement dans 68 municipalités et il y a environ 6 000 bahá’ís dans plus de 100 localités en Colombie-Britannique.

Ces dernières années, des membres de ces communautés ont collaboré avec des amis et des voisins pour jeter les bases d’une civilisation pacifique en constante évolution grâce à l’application des enseignements et des principes spirituels bahá’ís. Leurs efforts s’articulent autour d’un cadre de développement communautaire qui accueille plusieurs milliers d’enfants, d’adolescents et d’adultes partout dans la province.

Sea to sea british columbia img 1
Sea to sea british columbia img 2
Sea to sea british columbia img 3

D’un océan à l’autre

Découvrez comment des Canadiens de toutes les régions ont répondu à l’appel de Bahá’u’lláh depuis plus d’un siècle.